31/07/2021 La rubrique d’Alexandre

L’entretien de ma moissonneuse avant de partir aux champs

Autrefois, l’entretien d’une moissonneuse-batteuse demandait deux heures chaque matin. Il y avait énormément de graisseurs. Aujourd’hui, les constructeurs ont simplifié et généralement on compte 3 ou 5 graisseurs à faire tous les 10 heures et les autres à 50 heures. Pour autant, si le temps consacré a diminué, l’entretien des machines reste essentiel.

Le soufflage quotidien de la machine
La 1er opération à effectuer est le soufflage général de la machine. En l’absence de nettoyage, la poussière pourra entraîner des frottements de courroies ou de poulies et la machine peut brûler. En priorité il faut souffler le tour du moteur ainsi que le pot d’échappement, là où la température peut être élevée. D’autant plus, sur les machines récentes qui ont un système antipollution à l’Adblue.
Ne pas oublier de souffler les radiateurs de refroidissement moteur ainsi que le condenseur de climatisation. Il en est de même pour les filtres à air. Rappelons que seulement le filtre à air primaire (le plus grand) se souffle, le secondaire (plus petit) ne doit pas être soufflé sous risque de colmatage ou d’endommagement moteur. Rappelons également qu’un filtre à air se souffle toujours de l’intérieur vers l’extérieur et jamais l’inverse (ceci provoque un colmatage prématuré du filtre). Généralement le système de climatisation est équipé de deux filtres : un à l’extérieur qui doit être soufflé quotidiennement et un en cabine qui doit être nettoyé de manière occasionnelle.

Le reste de la machine
La surveillance de la tension des courroies et des chaînes, ainsi que du roulement de broyeur fait partie des gestes à assurer. Le bac à pierre, situé à la sortie du convoyeur et avant le batteur, est par ailleurs régulièrement vidé. L’organe premier de la moissonneuse est sa coupe. Cette dernière doit bénéficier d’une attention particulière avant le départ au champ. Un contrôle visuel des sections, des doigts et des releveurs peut parfois éviter de perdre du temps pendant la fauche.
Un contrôle des grilles de nettoyage peut s’avérer aussi pertinent notamment pour vérifier si elles ne sont pas sales. Si c’est le cas, cela peut provenir d’un mauvais réglage machine ou d’un défaut de fonctionnement. Pour une meilleure visibilité et d’avantage de sécurité, le nettoyage des vitres, des rétroviseurs et des caméras est une opération également importante.