Faut-il déclarer les dégâts ?

La réforme de l’indemnisation des dégâts de gibier a institué des nouveaux critères pour ouvrir droit aux indemnités. Le seuil de 76 € a été abrogé et il faut désormais pour être indemnisé que la surface détruite soit supérieure à 3% de la surface ou du nombre de plants de la parcelle culturale, ou bien que le montant légal de la parcelle soit supérieur à 230€.