Barème d’indemnisation des dégâts de gibier

La faune sauvage peut devenir un problème pour la production agricole quand celle-ci occasionne des dégâts sur les cultures et les récoltes. C’est notamment le cas du grand gibier, principalement sangliers, cerfs élaphes et chevreuils. Le code de l’environnement encadre l’indemnisation de ce qu’on appelle les dégâts de gibier.

Un agriculteur dont les champs ont été saccagés par une ou plusieurs des espèces concernées, s’il estime que ses cultures nécessitent une remise en état ou que les dégâts vont entraîner une perte de ses revenus, est en droit de réclamer une indemnisation à la fédération départementale des chasseurs
de son département.

Barème au 29 septembre 2020 :

CultureAnnéeBarèmeUnité
Avoine noire/printemps201913,5€/Q
Betteraves industrielles20192,3€/Q
Blé tendre 201914,9€/Q
Colza201935€/Q
Epeautre201914,9€/Q
Escourgeon 201913,4€/Q
Feverole201925,1€/Q
Lin20192,8€/kg
Maïs ensilage 20198,4€/Q
Maïs grain 201912,4€/Q
Orge de brasserie hiver 201913,5€/Q
Orge de brasserie printemps 201913,5€/Q
Orge de mouture201913,4€/Q
Pois protéagineux 201918,1€/Q
Pomme de terre fécule20195,9€/Q
Prairie permanente202013,9€/Q
Remise en état manuelle 202019,5€/heure
Remise en état légère sans semence 202078,5€/Ha
Remise en état légère avec semence 2020299,2€/Ha
Remise en état mécanique lourde 2020382,9€/Ha
Rotative 202083,7€/Ha
Rouleau 202032,6€/Ha
Ressemis de pois2020329,4€/Ha
Ressemis de céréales2020227,7€/Ha
Ressemis de colza 2020218€/Ha
Ressemis de maïs 2020305,8€/Ha