Jachères 2021 : les dates de fauche et broyage ont été fixées

Jachères 2021 : les dates de fauche et broyage

Pour le département de la Somme, les dates d’interdiction de fauche et de broyage des jachères ont été fixées par arrêté préfectoral du 25 mai et le 11 juillet 2021 inclus.
Ces dates s’appliquent que la jachère soit déclarée en SIE (Surface d’Intérêt Ecologique) ou non. Concernant les zones de non-traitement déclarées en jachères, les mêmes règles s’appliquent.

Pour rappel :
Depuis 2018, pour être valorisée en SIE, une jachère doit être présente sur la période du 1er mars au 31 août inclus ou du 15 avril au 15 octobre inclus pour une jachère mellifère.
Sur cette période de présence obligatoire, il n’est pas possible de valoriser le couvert (pas de fauche pour la récolte, ni de pâture). L’entretien doit être réalisé par broyage ou fauche (en laissant les résidus sur place).
L’utilisation de produits phytopharmaceutiques est également impossible pendant la période de présence obligatoire.

Quelques rappels concernant toutes les jachères (SIE ou non – mellifère ou non) :
– Le couvert d’une jachère doit être composé uniquement d’espèces autorisées (voir encadré). Cependant :
– Les repousses de cultures sont tolérées sous réserve qu’elles soient suffisamment couvrantes.

Zoom sur la jachère mellifère :
Depuis 2018, un nouveau type de SIE peut être pris en compte : il s’agit de la jachère mellifère, dont le coefficient de pondération est de 1,5 ha de SIE pour 1 ha déclaré (1ha de SIE pour 1ha de jachère classique).
Pour pouvoir être déclaré comme jachère mellifère en plus des règles d’entretien applicables à la jachère, le couvert doit être composé uniquement d’espèces mellifères appartenant exclusivement à la liste des espèces mellifères autorisées (voir la liste ci-dessous et contenir au minimum 5 espèces).

Liste des espèces autorisées pour les jachères (non mellifères) :
Brome cathartique, brome sitchensis, cresson alénois, dactyle, fétuque des près, fétuque élevée, fétuque ovine, fétuque rouge, fléole des prés, gesse commune, lotier corniculé, lupin blanc amer, mélilot, minette, moha, moutarde blanche, navette fourragère, pâturin commun, phacélie, radis fourrager, ray-grass anglais, ray-grass hybride, ray-grass italien, sainfoin, serradelle, trèfle d’Alexandrie, trèfle de Perse, trèfle incarnat, trèfle blanc, trèfle violet, trèfle hybride, trèfle souterrain, vesce commune, vesce velue, vesce de Cerdagne.
Le mélange de ces espèces, entre elles seules, est également autorisé.