Editorial du 7 août 2015

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Pas de répit !

Décidément, nous n'aurons guère de répit cet été. Autant la première partie des vacances scolaires a été consacrée aux actions syndicales, autant les dix derniers jours nous ont ramenés à ce que nous préférons faire, à savoir nos travaux de plaine. Sur ce point, force est de constater que la nature peut encore nous faire de belles surprises.
C'est sûr qu'il y a toujours des situations localement où des parcelles décrochent, mais, globalement, les rendements sont au-delà de nos attentes. Savourons l'instant, car nous travaillons chaque jour avec cet objectif technique. C'est même la base de notre métier, en productions végétales ou animales.
Pas de répit non plus sur le plan syndical : après les actions, puis la visite du Premier ministre, nous maintenons la pression sur les grandes surfaces et les transformateurs. Dans quelques jours, nous saurons la portée réelle des annonces gouvernementales et chacun a retenu une seule chose : les prix vont s'améliorer ! Puisque certains ont sur la chaîne alimentaire une responsabilité sur les hausses ou les baisses, la nôtre est de continuer à les marquer au plus près.
Nos travaux ne nous laissent pas de répit, mais il ne faudrait pas que ces maillons se croient pour autant sortis d'affaire.

Denis Delattre Secrétaire général de la Fdsea

Toutes les émissions dans la médiathèque