Editorial du 5 juillet 2013

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

«Nos députés se sont trompés de casquette »

OlivierParcyLes députés français se sont trompés de casquettes la semaine dernière ! Ils se sont pris pour des députés européens. En effet, l’Assemblée nationale a examiné en première lecture le projet de loi sur la consommation et plusieurs amendements avaient été déposés par des parlementaires de tous bords pour rendre obligatoire l’étiquetage d’origine des viandes. Après un début d’année marqué pour le consommateur par les scandales en cascade sur l’origine des viandes et pour les éleveurs par des actions syndicales pour consommer mieux et rémunérer justement, les parlementaires avaient là un boulevard pour prendre une décision qui avait du sens et fédérait tout le monde. Au-delà de cela, les amendements ont été retirés car la France veut «laisser une chance à l’Europe de se saisir du sujet et de faire ses propositions…» Faute de quoi, le texte pourra peut-être au final être amendé en seconde lecture à l’Assemblée nationale ou au Sénat. Sur la forme, je ne vois pas en quoi un amendement voté en première lecture à l’Assemblée nationale française contrarierait à ce point l’Union européenne. Sur le fond, j’avais déjà écrit, il y quelques semaines, qu’on nous prenait pour des demeurés et bien je ne vais certainement pas changer d’avis !

Olivier Parcy Membre du bureau de la Fdsea

Toutes les émissions dans la médiathèque