Editorial du 25 juillet 2014

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

De la bravitude à la n’importequoititude !

LaurentDegennePetitCe mercredi, en conseil de ministres, la ministre de l’Ecologie a annoncé vouloir accélérer la reconquête de la qualité de l’eau. Pour ce faire, le gouvernement annonce la réduction de moitié des produits phytosanitaires (la question est de savoir par rapport à quand, puisque c’est déjà engagé depuis 2009….), d’identifier mille captages prioritaires et d’étendre les zones vulnérables. Ni plus, ni moins ! On sort à peine d’une révision de zonage qui n’est même pas encore appliquée qu’il faut déjà élargir «pour raisons politiques». C’est n’importe quoi !!!
Si c’est technique, le travail a été fait et il faut laisser le temps de voir ses effets. Si c’est politique, les deux années de travail, de discussion, de débat auront été une vaste mascarade ! Faut-il en déduire que l’Etat est encore trop riche ? Nous nous payons le luxe d’engager des milliers de fonctionnaires sur un travail, des centaines de salariés d’organisations agricoles sur un contre argumentaire, des milliers d’agriculteurs sur des contraintes improductives, et de tout modifier alors même que ce n’est pas encore opérationnel. D’un point de vue agronomique, la vérité de 2013 est encore valable, les modes de productions dans la Somme préservent la qualité des eaux de surface et souterraines.
Mais faut-il pour autant être serein ? Pas sûr, car le gouvernement luimême vient d’avouer que sa gestion du dossier environnemental n’est ni technique, ni agronomique, ni scientifique, ni même environnemental… Elle est simplement politique. Si d’aventure la Somme était flouée, cocue dans cette affaire, alors notre réponse ne sera pas technique, ni agronomique, ni scientifique, ni même environnementale… elle sera syndicale !

Laurent Degenne Président de la Fdsea

Toutes les émissions dans la médiathèque