Editorial du 24 août 2012

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

LaurentDegennePetit«Une malhonnêteté sans précédent»

Je n’ai jamais vu pareille malhonnêteté, tant dans le fond que dans la forme, que de la part de la Dreal du Nord Pas de Calais, chef de file des administrations, sur le dossier des zones vulnérables. Les chiffres sont tronqués, utilisés à charge contre l’agriculture, manipulés sous des pseudos raisonnements scientifiques qui s’effondrent dès qu’on en pointe les incohérences ! Quant à la méthode, vous parlez d’une concertation ! Nous avons des dizaines et des dizaines de mesures qui montrent toutes la stabilité de la qualité des eaux dans le département, et qui justifient complétement le statu-quo que nous proposons. Au final, c’est une administration, et une seule, qui sort de son rôle d’objectivité et d’impartialité pour proposer des mesures militantes et partisanes, se contrefichant des valeurs réelles et des conséquences de ses actes. C’est intolérable ! Nous demandons à pouvoir travailler raisonnablement le dossier, en comptant sur le soutien des administrations picardes. Si la Dreal Nord Pas de Calais s’arc-boute, elle s’expose à la colère des agriculteurs. Nous devons être prêts à nous mobiliser massivement et physiquement, car la partie sera rude et l’adversaire sournois. Il en va du respect de nos efforts et de l’avenir de nos fermes !

Laurent Degenne, Président de la Fdsea de la Somme

Toutes les émissions dans la médiathèque