Editorial du 21 mars 2014

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La course à l’échalote !

LaurentDegennePetitOn a assisté le week-end dernier à une surenchère surréaliste autour d’un sujet certes sérieux, celui de la qualité de l’air dans le Nord de la France. Tout le gouvernement était subitement mobilisé et nous avons eu le droit au concours Lépine de la position du ministre la plus saugrenue. Le vainqueur de cette édition n’est autre que notre ministre Stéphane Le Foll. Ca fait à peine une semaine qu’il fait beau et qu’il faut impérativement reprendre l’activité dans les champs que celui-ci n’a pas de meilleure idée que de nous demander de repousser les travaux. Si certains parmi nous avaient encore l’illusion qu’un ministre de l’agriculture pouvait s’y connaître en agriculture, celle-ci vient de disparaître définitivement. Sait-il que nos productions dépendent des saisons et qu’il faut travailler les sols, implanter et fertiliser les cultures au bon moment pour permettre la meilleure efficacité des intrants ? Sait-il que si d’aventure la météo nous refait des caprices, le potentiel de rendement peut être altéré de 20 % sur des productions qui consolident la sécurité alimentaire et le commerce extérieur ? Sait-il que 20% de rendement en mois, c’est autant de biomasse perdue et de CO2 non capté ? Sait-il enfin qu’en 15 ans, nous en sommes à la quatrième norme de réduction des émissions des moteurs des engins agricoles et que les rejets de particules fines ont été divisés par 20 durant cette période (avec au passage un surcoût à l’achat et l’usage pour les agriculteurs) ? Manifestement, il ne sait pas tout cela. Ce qu’il sait c’est qu’à une semaine d’élections municipales, dans un pays qui, en ville comme en campagne, manque de repères, il faut des annonces choc pour espérer rester crédible. Les propos du ministre reflètent donc bien la course à l’échalote électorale dans laquelle nous entrons. Mais au fait… sait-il que les échalotes, il faut les planter au printemps ?

Laurent Degenne Président de la Fdsea

Toutes les émissions dans la médiathèque